Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» REJOIGNEZ NOUS
Mar 3 Oct 2017 - 10:08 par Admin

» LEGIONNAIRE UN JOUR - LEGIONNAIRE TOUJOURS
Mer 2 Aoû 2017 - 18:29 par Admin

» LE TATOUAGE A LA LEGION ETRANGERE
Dim 16 Juil 2017 - 9:49 par Admin

» CHAMPIONAT DE FRANCE DE NATATION
Mar 4 Juil 2017 - 15:36 par Admin

» Régiments et unités composant la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 15:32 par Admin

» Championnat de France de cross militaire
Mar 4 Juil 2017 - 15:23 par Admin

» REMISE DES KEPIS BLANCS A AURIOL
Mar 4 Juil 2017 - 15:17 par Admin

» Remise de képis blancs pour les jeunes légionnaires
Mar 4 Juil 2017 - 15:00 par Admin

»  la 6e compagnie de réserve du 4e RE.
Mar 4 Juil 2017 - 14:55 par Admin

» Le 4e régiment étranger recrute des réservistes en Lauragais
Mar 4 Juil 2017 - 14:52 par Admin

» "Nouvelle histoire de la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:50 par Admin

» Inauguration de la stèle para au monument de CAMERONE à Agde.
Mar 4 Juil 2017 - 14:48 par Admin

» Cheyenne Carron présente son film «A jamais fidèle» à la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:37 par Admin

» La Légion et les "Gaulois "
Mar 4 Juil 2017 - 14:35 par Admin

» Bienvenue au HK 416 F
Mar 4 Juil 2017 - 14:33 par Admin

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Lun 11 Sep 2017 - 11:07
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

QUELQUES HISTORIQUES LEGION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QUELQUES HISTORIQUES LEGION

Message par Admin le Mar 30 Aoû 2016 - 16:16





Quelques historiques Légion
Le Groupement des Compagnies Portées de la Légion Etrangère du Maroc :
Le 1er juin 1944 est formé à Fès et à Midelt le Groupement des Compagnies Montées et Portées du 3° R.E.I.
Il comprend les 13°, 14° et 15° Compagnies Portées ainsi que la 8° Compagnie Montée du 3° R.E.I, unités dissoutes en 1940.
En 1946, la 8° Compagnie Mixte-Montée est rattachée à la 4° DBLE, puis au 4° R.E.I et le Groupement est transfèré de Fès à Agadir.
Par décision ministérielle du 3 septembre 1946, il devient Groupement des Compagnies Portées de Légion étrangère du Maroc (G.C.P.L.E.M.) puis, en juillet 1947, Groupement Porté de Légion étrangère du Maroc (G.P.L.E.M.) .


Le 22eme Bataillon de Génie-Légion.

Son origine se retrouve dans la 15° Compagnie d'Entretien du Génie créé le 15 décembre 1947 implanté à Haiphong (Tonkin).
Dissoute le 31 octobre 1952, elle donne naissance au 22° Bataillon de Génie-Légion.
Il poursuit des missions conformes à sa vocation dans le tonkinois.
Composé d'une Compagnie d'Equipement de Ponts et d'une Compagnie de Parc-atelier.
En 1954, le 22° est renforcé d'une Compagnie de Services et d'une Compagnie de Transport de Ponts.
Le bataillon est dissous en 1955.


Le 76eme Bataillon du Génie-Légion.


En date du 8 juin 1951, il est prescrit la formation de trois unités, autonomes, pour effectuer des travaux d'infrastructure aérienne.
A la date du 1er juillet de la même année les compagnies ainsi constituées portent le numéro du 76° Bataillon (et comme le personnel légionnaire est majoritaire ) l'ensemble est dénommé 76° Bataillon du Génie-Légion.
Les trois compagnies qui portent son numéro sont :
La Compagnie du Génie N° 76/1, devenue par la suite compagnie du génie des aérodromes.
Des légionnaires y sont affectés avec des autochtones et des sous-officiers du génie métropolitain.
Une Compagnie du Génie-Légion N° 76/2, stationnée surtout en Annam puis en Cochinchine.
La Compagnie du Génie N° 76/3, enfin, qui perdra son appellation le 1er octobre 1954.
 
Le 1° Bataillon d'Ouvriers du Service du Matériel.


Créé le 1er février I947, par changement de dénomination du 651° Bataillon de Réparation du Matériel venant de Villingen (Allemagne), le 1° Bataillon d'Ouvriers du Service du Matériel est basé à Saigon en Cochinchine.
Au début de son implantation en Extrême-Orient aucune formation de Légion n'en faisait partie.
Ce n'est que le 1°mai 1947 que la 723° Compagnie de Réparation Automobile lui est rattaché et ce, jusqu'au 31 décembre 1948.
Le 1er avril 1951, il devient 1° Bataillon de Réparation du Matériel (1°BRM). Aucune formation Légion ne lui est rattaché officiellement.
Le 1°BRM est dissous le 31 décembre 1955.



Le Groupe Mobile n°4.

Créés après la destruction de la R.C 4, les groupes mobiles sont des unités tactiques inspirés de l'épopée de la pacification du Maroc.
Ils comprenaient trois ou quatre bataillons d'infanterie, des batteries d'artillerie, des éléments de génie, renforcés éventuellement par des moyens blindés ou amphibies.
Constitué en novembre 1950, le Groupe Mobile N° 4 est composé de troupe nord-africaine d'infanterie, d'artillerie coloniale, et de la Légion étrangère.
Y seront affectés : le 2° bataillon de la 13° D.B.L.E, puis le 2° bataillon du 2° REI, en avril 1952, venu du Sud-Vietnam.
En 1953, le 2° bataillon du 2° REI quitte le groupe, remplacé par le 3° bataillon du 3° REI.
Le GM 4 sera dissous en octobre 1954.

[url=http://dlezin.free.fr/images/legion_etrangere_infanterie/GM_4_avec grenade_DOM.jpg][/url]
 
Le Détachement de Légion Etrangère de Mayotte

créé en 1973 à partir de la 2° compagnie du 3° REI, il s'est implanté dans l'archipel des Comores avant de se replier à Mayotte et devenir DLEM en 1976.
 Il a relevé les traditions et le drapeau du 2° Régiment Etranger de Cavalerie, dissous en 1962, après une brillante campagne Algérienne.
Est inscrit sur son étendard : Camerone 1863.
Le 1° Régiment étranger de Cavalerie
 
("Le blindé de la Légion"), est héritier du "Royal Etranger de Cavalerie" (1659) et des escadrons montés de la légion étrangère.
Le 1° R.E.C a été créé à Sousse (Tunisie) en 1921. Il a ensuite participé aux campagnes du Levant, du Maroc, de France et d'Allemagne (5° D.B), d' Indochine et d'Algérie et, plus récemment, aux opérations du Tchad (1978-80), du Liban(1983-84), de Daguet (1991) et du Cambodge (1993).
Régiment blindé, il tient garnison à Orange depuis 1968.
Son drapeau est décoré de la fourragère aux couleurs de la croix de guerre 1939/1945, fourragère de la croix de guerre des TOE,
croix de guerre 1939/1945 avec 3 palmes,
croix de guerre des TOE avec 3 palmes.
Les inscriptions à son drapeau sont :
Camerone 1863 
Levant 1925/1926 
Maroc 1925/1927/1930/1934 
Ousselstia 1943 
Colmar 1945 
Stuttgart 1945 
Indochine 1947/1954
Le 4° Escadron du 1° REC a été cité à l'ordre de la brigade et décoré de la croix de guerre des théatres d'operations extérieures pour son engagement en 1999 au Kosovo.
Les escadrons à cheval constitués en 1920 à Saida, au sein du 2° étranger sont regroupés en Tunisie et forment en 1921 un nouveau corps : le 1° Régiment Etranger de Cavalerie (1er R.E.C.).
La garnison principale du régiment s'implante à Sousse.
En 1925 il est engagé simultanément sur deux théâtres d'opérations : En Syrie, et au Maroc.
Deux escadrons motorisés, créés en I929, prouvent leur valeur dans le Sud-Marocain.
En 1939, un groupe forme le 2° R.E.C., puis les deux régiments donnent naissance au G.R.D. N° 97 dont les combats sur la Somme en mai 1940 sont récompensés par une citation à l'ordre de l'armée.
A l'heure de l'Armistice, les survivants du G.R.D. et les éléments du 2° R.E.C. dissous, sont affectés au 1° R.E.C qui forme au Maroc trois groupes distincts (à cheval, porté et mécanique).
En 1943, le 1° R.E.C. reçoit un matériel moderne et forme le régiment de reconnaissance de la 5° division blindée.
Puis, en septembre I944, le 1° R.E.C. débarque sur les côtes de Provence et s'élance dans la campagne de la libération de la France.
Le régiment se couvre de gloire, libère Colmar, et pénètre en Allemagne jusqu'en Autriche, à la tête des Unités Blindées de la 1° Armée.
A la fin de la guerre son étendard porte deux nouvelles palmes et la fourragère de la Croix de guerre de 1939-1945.
Une autre guerre débute, plus insidieuse et lointaine. Le régiment embarque en décembre I946 à destination de l'Indochine.
L'année 1947 voit la montée en puissance et l'éclatement du régiment.
Répartis sur tous les théâtres, les 18 escadrons qui servent sous l'insigne et l'étendard du 1° R.E.C. participent pendant neuf ans aux durs combats de l'armée française en Indochine.
Trois nouvelles citations à l'ordre de l'armée et la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre des T.O.E ornent la cravate de son glorieux emblème.
En décembre I955, le régiment quitte cette terre où il a prouvé une fois de plus son efficacité.
Regroupé en afrique du nord il participe aux opérations de maintien de l'ordre en Tunisie.
Egalement corps de réserve générale, il participe à ce titre à des opérations d'envergure en 1959.
Le régiment se regroupe en 1963, dans l'enclave francaise de la base de Mers-el-Kébir.
Le 22 octobre 1967, le 1° R.E.C. arrive à Orange.
Jusqu'en 1975, le régiment s'adapte à ses nouvelles missions.
Affecté à la 4e division d'infanterie le 1° janvier 1976, le 1° R.E.C. retrouve l'Afrique, la même année à Djibouti, puis à Mayotte.
En 1978 et 1979, il est engagé au Tchad où il est cité à l'ordre de l'armée.
Jusqu'en 1982, il assure tout à la fois ses missions au sein de la 14e D.l. et le cycle des séjours outre-mer.

Le 2° Régiment étranger de Cavalerie

est né le 1° juillet 1939 par les 3°, 4° et 5° escadrons du 1° REC formant un nouveau corps.
Dissous en 1940 par la commission d'armistice, il renaît le 1° juin 1946.
Implanté à Oujda, il participe aux activités des troupes du Maroc et prépare les renforts destinés à son aîné, le 1° R.E.C engagé en lndochine.
Dirigé sur l'Algérie, le 20 septembre I956, il montra sa valeur dans les secteurs de Négrine, Laghouat, Bou-Saàda.
La réorganisation de la Légion après le cessez-le-feu, entraîne sa dissolution le 31 juillet 1962.

avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum