Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

Admin

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 80 le Mer 5 Oct 2016 - 18:53
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

DES PIEGES A C.............

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DES PIEGES A C.............

Message par Admin le Jeu 22 Sep 2016 - 19:06

ils se présenterons sous la forme de fosses de 50 centimètres de profondeur et d'une base légèrement plus grande que le pied. Le dessus est recouvert d'un caïphen en bambou, lui même caché par de la poussière. Dans certains cas, une grenade est attachée dans une niche à mi-hauteur de la paroi verticale, son allumeur étant relié à un fil tendu en travers de la fosse. La chute du pied dans la fosse après avoir écrasé le léger couvercle, déclenche l'allumeur ; celui-ci fit exploser la grenade qui coupe la jambe à la base du mollet.


La parade, lorsque l'on sent le sol s'effondrer, consiste à se jeter à plat ventre latéralement, sans appuyer sur le pied engagé dans le trou. Un autre type comporte une planche en bambou fixée dans le fond de la fosse et transpercée de harpons métalliques à la pointe acérée dirigée vers le haut. Raffinement, souvent une grenade dégoupillée est placée sous la planche et maintient la cuiller en place tant qu'on ne cherche pas à l'enlever. Si on tire le piège, la cuiller libérée se détend, le percuteur frappe l'amorce du détonateur instantané, la grenade explose pour le plus grand profit des acteurs : le piégé et ceux qui sont venus le secourir.


Avec les éléments de la 3ème section, le “vieux” entre dans le village, le radio 300 le suit à deux pas, longueur du cable reliant le combiné au poste 300. La démarche est lente, tous les sens sont en éveil. Le pied droit s'enfonce, un coup de rein, chute sur le côté, atterrissage en souplesse sur le sol de la piste. C'était bien un piège à grenade. Faites passer “Attention, il y a des pièges…”


La progression continue, les village est vide… Il faut quand même chercher ! Un Du-Quich peut-être camouflé dans des caches. Le village est réparti entre les sections. Le Commandant de compagnie s'installe près du poste de radio posé à terre. Après un moment, Noiraud s'écarte le long d'une petite ruelle entre deux haies de bambous. C'est souvent ainsi que l'on fait des découvertes. Il est bientôt masqué.








avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum