Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

recrutement  SEMI  2eme  Tiens  voila  boudin  musique  CHATEAU  

Derniers sujets
» REJOIGNEZ NOUS
Mar 3 Oct 2017 - 10:08 par Admin

» LEGIONNAIRE UN JOUR - LEGIONNAIRE TOUJOURS
Mer 2 Aoû 2017 - 18:29 par Admin

» LE TATOUAGE A LA LEGION ETRANGERE
Dim 16 Juil 2017 - 9:49 par Admin

» CHAMPIONAT DE FRANCE DE NATATION
Mar 4 Juil 2017 - 15:36 par Admin

» Régiments et unités composant la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 15:32 par Admin

» Championnat de France de cross militaire
Mar 4 Juil 2017 - 15:23 par Admin

» REMISE DES KEPIS BLANCS A AURIOL
Mar 4 Juil 2017 - 15:17 par Admin

» Remise de képis blancs pour les jeunes légionnaires
Mar 4 Juil 2017 - 15:00 par Admin

»  la 6e compagnie de réserve du 4e RE.
Mar 4 Juil 2017 - 14:55 par Admin

» Le 4e régiment étranger recrute des réservistes en Lauragais
Mar 4 Juil 2017 - 14:52 par Admin

» "Nouvelle histoire de la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:50 par Admin

» Inauguration de la stèle para au monument de CAMERONE à Agde.
Mar 4 Juil 2017 - 14:48 par Admin

» Cheyenne Carron présente son film «A jamais fidèle» à la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:37 par Admin

» La Légion et les "Gaulois "
Mar 4 Juil 2017 - 14:35 par Admin

» Bienvenue au HK 416 F
Mar 4 Juil 2017 - 14:33 par Admin

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Lun 11 Sep 2017 - 11:07
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

ALERTE GUEPARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ALERTE GUEPARD

Message par Admin le Dim 19 Fév 2017 - 15:29

ALERTE GUEPARD


Il se passe quelque chose. Depuis plusieurs jours, des rumeurs se font entendre ça et là. On parle du Liban, de certains pays d'Afrique. La rumeur alimente la rumeur et tout le monde raconte n'importe quoi.
La sirène stridente était assourdissante. C'était le signe d'une intervention "Alerte Guépard."

Sur la place d'Armes
Branle-bas de combat
Toutes les képis-blancs sont la
La 2 s’en va.
Crane rasé et gueule de guerrier
Fusil, poignard grenades au coté
Cette fois c’est du vrai,
Car le convoi démarre
Salut les gars direction la bagarre.



La machine est bien rodée, en quatre heures le régiment est prêt à partir, pour n'importe quelle destination dans le monde, au profit de la 11ème Division Parachutiste, dont nous sommes le fer de lance.
Les paquetages légers, armes et munitions, sont répartis devant la CAE, puis nous attaquons le gros matériel, transmissions, vivres, réserves de munitions, armement lourd des mortiers de 12O MM.
En quatre heures, nous sommes prêts à partir.
Le capitaine BENEZIT est en réunion au P.C. du Colonel depuis plusieurs heures et nous attendons, en vérifiant les derniers matériels, les instructions qui nous seront données.
La Jeep de BENEZIT arrive à toute vitesse: "- SZUSTER, rassemblez la compagnie!."
La compagnie rassemblée, BENEZIT, grave, s'adresse à nous: "Des événements graves se passent en Afrique. Nous sommes mandatés par un pays ami pour intervenir. La 1ère et la 2ème compagnies partent dans deux heures. La CAE reste en stand-by à Calvi.
J'ai besoin de volontaires pour compléter les éléments manquants de la 2ème compagnie. Il me faut dix Légionnaires. Ceux qui sont volontaires, levez la main."
D'un bloc, toutes les mains se sont levées.
Je me suis porté volontaire, et je suis affecté a la 2ème compagnie, je quitte donc la compagnie d'appui et d'éclairage.
En quelques minutes, nous nous présentons partout. Bon accueil, on a des années de service, du métier et nous avons toujours été au REP. C'est le passeport..... .
La nuit commence à tomber sur Calvi et les premiers véhicules, qui serviront à nous convoyer jusqu'à l'aérodrome d'Ajaccio, commencent à arriver.
Non seulement les véhicules du Régiment, mais tous les véhicules sont réquisitionnés dans la Marine et l'Aviation.
Nous ne connaissons toujours pas notre destination. La seule certitude c'est l'Afrique, destination inconnue.
Le Colonel Lacaze, le "sphinx", nous adresse quelques paroles d'encouragement, pour cette mission, et donne l'ordre d'embarquer

Dans le tonnerre de nos moteurs
Vitre une pensée pour ceux qui nous sont chers
Debout Légionnaire c’est le signal du saut
La porte est ouverte serre les dents et vas-t’en



Les véhicules franchissent le poste de Police où la garde d'honneur nous présente les armes, et le long convoi parcourt lentement, tous feux éteints, les premiers contreforts de la montagne.
Réveillés par les grondements de dizaines de moteurs qui peinent, les Corses se sont réveillés et, sentant qu'il se passe quelque chose d'anormal et que nous partons vers une destination lointaine, nous font de grands gestes d'adieux.

« Vous qui regardez passer ces gars bronzes
Sur les pistes et les sentiers
L’œil aux aguets
De Timimoun jusqu'à Tebessa
Dans les coups durs ils sont toujours la
Et les fellaghas ne pourront pas résister
Devant l’assaut de la 2 au paquet



le convoi s'étire. Les phares sont éteints, on ne voit que les "yeux de chat" des camions qui sont allumés.
"Le spectacle de ce convoi, gravissant la montagne, sur des dizaines de kilomètres, est la plus belle image de mes souvenirs de Légionnaire.
Le vacarme des GMC est ahurissant. De cinquante mètres en cinquante mètres, le convoi s'étire lentement.
Lorsque je suis en haut des cols, j'aperçois tout en bas, dans la vallée, les derniers véhicules, et de virages en virages, les camions qui renâclent à la montée.
C'est féerique.
Sentiment de force, de montée en puissance.
A l'intérieur des G.M.C les Légionnaires, comme dans toutes les grandes occasions, entonnent les chants traditionnels, pour fêter l'événement de cette "intervention Africaine." Nous ne rêvons que coups et blessures. Tout le monde est heureux, de partir au combat. C'est çà l'esprit des troupes Parachutistes de la Légion Etrangère.
Petit à petit, sous l'effet de la fatigue les chants se sont tus. Il fait froid dans la montagne et les Légionnaires ont fini par s'endormir.
Au petit matin, les premières lueurs d'Ajaccio se devinent devant les véhicules et nous filons vers l'aérodrome.
Des gros porteurs nous attendent déjà, réquisitionnés par l'armée.
A nouveau, nous déchargeons les véhicules et l'important matériel pour les ranger dans les avions.
Tout ceci n'a duré que quelques heures.
"L'alerte Guépard" a été déclenchée vers 6 heures du soir, aux premières heures du jour, nous étions à Ajaccio.
C'est çà, le professionnalisme du Régiment.
Nous ne sommes pas restés longtemps sur le tarmac de l'aéroport. Cinq heures après, nous débarquions à Fort Lamy, sous une chaleur d'enfer un soleil de plomb.
Les qautre années passées en Algérie m'avaient habitué à de fortes chaleurs, mais je ne pouvais soupçonner qu'il puisse exister un endroit aussi caniculaire dans le monde.
Nous avons du mal à respirer.
Les bérets rouges sont venus nous accueillir à l'aérodrome de Fort Lamy, car le temps presse, le régime s'effondre, les bandes armées parcourent le pays qui est à feu et à sang.
Pendant trois jours nous percevons les véhicules.
Le départ des deux compagnies pour Mongo est proche.
L'une prendra le chemin du Nord et l'autre passera par l'Est pour prendre Mongo, encerclée par les rebelles, en tenaille.
Les trois coups sont frappés comme au Théatre et le premier acte, l'acte 1 du 2ème Rep va se dérouler en Afrique Noire au Tchad , 40 ans apres le Régiment est intervenu 4 ou 5 fois au Tchad, afin de rétablir la Paix, et les compagnies depuis 1969 effectuent des "tournantes" de quelques mois depuis 34 ans afin d'assurer la présence Française et la stabilité du pays .

Déjà les moteurs tournent:
"- Vite, équipez-vous!."
Nous volons, nous volons aujourd'hui vers l'ennemi,
De la bataille, de la bataille légionnaires, nous ne reviendrons pas
Là bas, les ennemis t'attendent, sois fier nous allons au combat."
"(Chant traditionnel).


Ordre du jour du 19 Avril 1969


Officiers ,sous-officiers,caporaux-chefs,caporaux et légionnaires.
« pour la première fois dans sa longue et glorieuse histoire la Légion vient en Afrique Centrale. C'est a vous qu’échoit l’honneur de la représenter dans la République du Tchad.
Votre tache est difficile. Je vous promets beaucoup de sueur et vous ordonne de tout faire pour éviter de verser le sang et de faire couler les larmes. Par votre valeur et votre discipline vous forcerez le respect et l’admiration de tous les Tchadiens. Ainsi vous remplirez la mission que vous a fixée la France, amie de ce pays.
Fort –Lamy, le 19 avril 1969.
Le Général Arnaud.
Délégué militaire au Tchad.

30 avril 1969 anniversaire de Camerone a CALVI
discours du Colonel Lacaze.
"Sachez que nous serons dignes de vous et que la vielle devise "honneur et fidélité" sera un gage de notre grandeur.
Ceux d’entre nous qui fêtent Camerone ce soir en Afrique ne sont-ils pas la pour prouver que comme ses anciens le R.E.P. est disponible toujours et partout, fidêle a ses chefs et a son drapeau."



A la fin de ce discours, les compagnies restantes a Calvi entonnent le chant du Régiment.
"Dans le monde entier on s’est toujours battu pour des intérêts quelconques ; le légionnaire lui sacrifie sa vie pour rien parce qu’il est Légionnaire, pour se réhabiliter peut-être mais aussi pour se dépasser, pour accomplir un acte de courage inutile, doué qu’il est peut-être de ce sens surhumain que l’on qualifie d’héroïsme. Sa gloire sera muette, anonyme mais il l’a acceptée en s'engageant, se marquant d’une façon innéfaçable. Des qu’il a mis son nom au bas de son contrat, peu importe que ce nom ne soit pas toujours le vrai, et qu’il n’y ait pas de notaire.
L’homme le légionnaire a découvert la fidélité dans le contrat qu’il a signé. Le vertige collectif de la Légion, l’entraînera dans les chemins du mysticisme total engendré par "l'esprit de légion".
(citation d’un général célèbre, ayant servi de nombreuses années a la Légion, et ayant eu un esprit critique envers ses supérieurs hiérarchiques)

(Extrait du livre de Repman 33 )



Place a l'Histoire



Déserts et massifs montagneux arides au nord, savanes au sud... Guerriers croyants aux esprits des ancêtres contre cavaliers du Prophète en quête d'esclaves... Du sable, du sang et un lac qui ne veut pas mourir, tel est le Tchad, carrefour stratégique au centre du Sahel.
En 1969, le président Tombalbaye fait jouer les accords de défense avec la France pour combattre la rébellion du Frolinat... C'est le début d'une aventure qui va durer plus de trente ans pour les forces françaises, confrontées aux différentes factions... sur fond de conflits ethniques et d'intervention ouverte de la Libye.
C'est en avril 1969 que 390 hommes (en majorité des légionnaires parachutistes et quelques bérets rouges) débarquent à Fort-Lamy, qui ne s'appelle pas encore N'Djamena. Ces hommes forment l'EMT 1 (état-major tactique n°1) sous les ordres du commandant de Chastenet. L'unité à majorité 2e REP comprend deux compagnies de combat, une section de mortiers et un élément de commandement et des services. Pourvus de vieux camions Dodge et de "Jeep" datant de la Deuxième Guerre mondiale, les légionnaires ont une silhouette rappelant l'Algérie. Larmement est pratiquement le même avec des fusils semi-automatiques FSA et le célèbre PM MAT-49. Les hommes portent le chapeau de brousse et ont adopté le chèche kaki, indispensable en terrain semi-désertique. Quelquefois,un vieux Sikorsky S-58 survole les colonnes partant vers le Nord dans un nuage de poussière.
L'EMT 1 installe son PC à Mangalmé, d'ou les détachements motorisés rayonnent afin de "se montrer".
Le 29 avril, la colonne du Capitaine Milin tombe dans une grosse embuscade c'est a cette occasion que les légionnaires font connaissance avec un nouvel adversaire qu'ils vont apprendre à respecter, le guerrier Gorane, Toubou, grand, longiligne, rustique, évoluant avec une parfaite aisance sur un terrain qu'il connait parfaitement. Deux groupes d'assaut de 200 rebelles armés de sagaies mais encadrés par des 'individus en armes se lancent à I 'attaque. Les hauteurs sont protégées par des d'appui et le chef commande à distance et au sifflet.
Pendant toute la durée du contact, une réseau radio émet en russe sur la fréquence et coordonne l'action des rebelles. Le lieutenant Germanos futur patron de la 11 e DP, dégage le groupe agressé.Pas de pertes pour la Légion, mais les rebelles comptent une cinquantaine de tués.
Pendant six mois l'EMT 1 nomadise paysages somptueux du Tibesti. Lorsque la saison des pluies rend les pistes impraticables les hommes ont recourt au cheval.
 


2ème section , 2ème cie , lunettes Caporal Faust






 







Morales avec quelques kilos en moins.....





assis dans le camion Repman33
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALERTE GUEPARD

Message par Admin le Dim 19 Fév 2017 - 15:33

[size=undefined][/size]
[size=undefined]"Otto" la mascotte de la 2ème cie[/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]interrogatoire [/size] 
[size=undefined][/size]
 
[size=undefined][/size]
[size=undefined]Repman33
Du coté d'Am Timan
[/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]Repman33 environ 30 mn apres l'accrochage D'Ati, a droite l'adjudant de Cie [/size] 
[size=undefined][/size]
[size=undefined]La pièce de la 2ème section, au centre Repman33[/size]

[size=undefined][/size]
[size=undefined]Repman33 1969[/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]"Ati" l'embuscade qu'ils nous avaient tendu a l'orée du petit bois [/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]"Ati",cela aurait pu être le plus beau bilan du Régiment au Tchad ..... il en fut autrement ![/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]Transis de froid le matin au réveil ,il fait deja + 30 degrés cependant [/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]A droite Sergent-chef Phoung[/size]
[size=undefined][/size]
 
[size=undefined][/size]
[size=undefined]Les hélicos de la 2ème compagnie [/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]Contre les maladies "endémiques" une seule arme la piqure [/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]2ème Compagnie 2ème section [/size]
[size=undefined][/size]
[size=undefined]Franchissemnt d'un Oued (en force) [/size]
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALERTE GUEPARD

Message par Admin le Dim 19 Fév 2017 - 15:35



 





Enterrement Fort Lamy sur des milliers de civils Européens, pas un ne se sera déplacé


A Mangalmé le lieutenant Pietri a formé un détachement indigêne monté qui participe aux opérations. Les nombreuses sorties des légionnaires-para commencent à donner des résultats notament grâce à l'appui des Sikorsky de l'ALAT. L'EMT 1 fait "du bilan" à Biktine, Eref, et Nieggui, et surtout Massaloua où soixante-huit rebelles sont "mis au tapis".
Néamoins, l'incapacité de l'armée tchadienne a gérer la crise et l'aide croissante de la Libye aux rebelles, rendent la conduite des opérations de plus en plus difficile. Larrivée de renforts s'impose. Un deuxième EMT est formé en octobre 1969, le 2e REP au complet, renforçé de la "compagnie motorisée de la Légion Etrangère" (CMLE) fournie par le 1er Régiment étranger, est au Tchad sous le commandement du colonel Lacaze dit le "sphinx".
Les accrochages avec les Toubous, qui sont des guerriers remarquables, s'intensifient.
les légionnaires font "du bilan", en particulier lors de l'opération Cantharide au cours de laquelle l'ordre est rétabli dans le Tibesti, ce qui permet la reprise des activités économiques.
Le 13 Février 1970, les "cavaliers" du lieutenant Piétri escortant le sous-préfet de Mangalmé en tournée inistrative, " accrochent" et mettent hors de combat 11 rebelles.
En Mars la 1re compagnie est en opération avec la garde nomade tchadienne. Le 6 mars dans le Tibesti, les deux unités sont au contact d'une bande rebelle. En se portant sous le feu au secours d'un adjudant tchadien touché, le capitaine de Larre de La Dorie est mortellement blessé.
Au mois d'avril 1970, la France commence à se désangager du Tchad, mais L'EMT 2 et la CMT 2 du Commandant Malaterre restent et se distinguent dans la région de Zouar où la situation est de plus pourrie.
Le 22 octobre, dans la faille Leclerc la compagnie du capitaine Wabinski est en receuil de deux postes tchadiens qui replient leurs hommes terrifiés, dans une gorge étroite. Les combats vont être meurtriers et durer pendant 36 heures. Les légionnaires parachutistes, partiellement à découvert font face à des Toubous accrocheurs, dissimulés dans les rochers avec des fusils a lunette.
Les "bérets verts" manoeuvrent fouillent des grottes et, après un ratissage, se rendent maîtres des lieux au prix d'un tué et de sept blessés. Quarante adversaires restent sur le terrain.
Une dernière opération d'envergure coûte encore deux morts et douze blessés au groupement qui met hors de combat près de Fada une cinquantaine de rebelles.
Décembre 1970 voit les derniers légionnaires quiitter ce pays mythique.
Ils y reviendront. 


Photos 3eme Cie




 





 





 

avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALERTE GUEPARD

Message par Admin le Dim 19 Fév 2017 - 15:38

  
 
 
 
 
 
 
 
 
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALERTE GUEPARD

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum