Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» REJOIGNEZ NOUS
Mar 3 Oct 2017 - 10:08 par Admin

» LEGIONNAIRE UN JOUR - LEGIONNAIRE TOUJOURS
Mer 2 Aoû 2017 - 18:29 par Admin

» LE TATOUAGE A LA LEGION ETRANGERE
Dim 16 Juil 2017 - 9:49 par Admin

» CHAMPIONAT DE FRANCE DE NATATION
Mar 4 Juil 2017 - 15:36 par Admin

» Régiments et unités composant la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 15:32 par Admin

» Championnat de France de cross militaire
Mar 4 Juil 2017 - 15:23 par Admin

» REMISE DES KEPIS BLANCS A AURIOL
Mar 4 Juil 2017 - 15:17 par Admin

» Remise de képis blancs pour les jeunes légionnaires
Mar 4 Juil 2017 - 15:00 par Admin

»  la 6e compagnie de réserve du 4e RE.
Mar 4 Juil 2017 - 14:55 par Admin

» Le 4e régiment étranger recrute des réservistes en Lauragais
Mar 4 Juil 2017 - 14:52 par Admin

» "Nouvelle histoire de la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:50 par Admin

» Inauguration de la stèle para au monument de CAMERONE à Agde.
Mar 4 Juil 2017 - 14:48 par Admin

» Cheyenne Carron présente son film «A jamais fidèle» à la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:37 par Admin

» La Légion et les "Gaulois "
Mar 4 Juil 2017 - 14:35 par Admin

» Bienvenue au HK 416 F
Mar 4 Juil 2017 - 14:33 par Admin

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Lun 11 Sep 2017 - 11:07
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

UNE VIE POUR UNE VIE

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

UNE VIE POUR UNE VIE

Message par Admin le Mer 21 Juin 2017 - 11:19

Faire tuer les autres pour sa propre gloriole  ce n'est pas bien messieurs les journalistes - reporters de tous bords.
Très amical souvenir.


Tu étais une crevure, que dis-je, un idiot inconscient et tu viens de quitter ce monde.

> > Sache que je n'ai aucune sympathie à ton égard, même mort, car tu fais partie de ces personnes qui mettent la vie des sauveteurs en péril.

> > Au mépris des consignes de sécurité données par l'armée, toi Hervé Ghesquière, ancien journaliste, tu t'étais fait capturer par les talibans, juste parce que tu avais un besoin impérieux de faire la "chasse au scoop à tout prix". Même s’ils en connaissent le prix à payer, on ne met pas en danger des soldats par bêtise.

> > Toute la caste médiatique ne parle que de toi en ce moment, mais qui a parlé du jeune homme qui avait la vie devant lui et qui est mort en te sauvant...? As-tu eu un mot, ne serait-ce qu'une pensée à la mémoire de celui à qui tu étais redevable?

pression de l’honnêteté intellectuelle et pendant que tu te pavanais avec ton confrère à la télévision, pendant que vous étiez reçus en héros, pendant ce temps là, à des milliers de kilomètres de là, des hommes pleuraient leur frère et une famille son enfant.


> > Ton ingratitude était à la mesure de ton arrogance, mais maintenant, il te faudra rendre des comptes à "Strong" (Jonathan Lefort) et j'espère qu'il te fera ta fête là-haut!

> > Mes pensées à Strong car je sais dans mon coeur qui est le véritable héros. N’oublions surtout pas, que ce n’est pas 1 seul homme qui est mort à cause de ces deux tristes sires, mais 3 hommes :les soldats CYRIL HUGODOT ET FLORIAN MORILLON. FLORIAN MORILLON avait 21 ans, CYRIL HUGODOT : 24 ans était père d’une petite fille de 4 ans.
> > Hommage à tous ceux qui ont donné leur vie pour protéger et sauver celles des autres.


> > Force et Honneur !

> > Merci à Serge Kurschat pour ce texte que j'approuve complètement et qui honore la mémoire d'un véritable héros !
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

LETTRE OUVERTE

Message par Admin le Mer 21 Juin 2017 - 11:52

Lettre ouverte d’un militaire aux deux journalistes Ghesquières et Taponier



  


Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, deux comiques troupiers

Nous nous réjouissons, la France se réjouit, de votre libération. On assiste à des scènes de liesse largement retransmises par les différentes chaînes, et pour cause : c’est le monde des médias qui est touché. Mesdames et messieurs les journalistes, tout cela est bien normal. Cependant, vous effacez par là même d’un revers de main, les jugeant indécentes, les polémiques qui sont nées au début de votre captivité. Même le pouvoir politique, dont on connaît les crises d’amnésie, tente de ne plus en parler. Il est vrai que, comme le faisait remarquer la société des journalistes de France 3, ce n’était certainement pas le moment de parler de la responsabilité que portaient ces deux journalistes pour leur mésaventure lorsque leur vie était en danger. Cela relevait d’un cynisme effrayant, monsieur le Conseiller Guéant ne craignant, d’après vous, ni l’outrance, ni l’indécence. Je partage cette analyse : c’est vrai, il y a des lieux et des moments pour tout.

Aujourd’hui, ça y est, ils sont là, vous êtes là ! Et je me réjouis pour vos parents, vos amis, pour vous, pour vos consœurs et confrères. Pourtant, j’ai un goût amer, un sentiment d’injustice, de dégoût face à votre aplomb, qui ne trompe que les illettrés en matière de guerre. Pire, je pense à de la haute trahison. Si l’on peut comprendre que le métier de journaliste nécessite des prises de risques – et bien que je doute de l’impartialité de la majorité d’entre vous –, on se doit de reconnaître que ce métier, lorsqu’il est accompli de manière impartiale, est le garant de nos libertés. On doit, de la même manière, admettre que lorsque cette prise de risques est inconsidérée, elle doit être dénoncée comme étant irresponsable, voire criminelle.

Vous affirmez que votre mission était bien préparée, que les risques étaient calculés. Cependant, vous vous êtes fait gauler. C’était normal ! Les personnels qui s’infiltrent dans les lignes ennemis, comme vous avez tenté de le faire, sont des gens surentraînés. Il parlent la langue nationale, parfois certains dialectes locaux. Ils connaissent tous les usages et les coutumes du pays dans lequel ils s’infiltrent. Ils connaissent les mentalités particulières de tel ou tel groupe, ils possèdent des contacts sur place, et toutes leurs actions sont minutieusement étudiées. Ils ne laissent pas de place à l’improvisation. Vous, vous avez agi comme des comiques troupiers, faisant fi de tous les avertissements que vous avaient donnés les autorités militaires, qui, elles (vous l’aurez compris, je l’espère), se composent de professionnels. Vous vous êtes pris pour des James Bond et vous n’avez fait que vingt bornes. Une mission préparée ?… Vous auriez fait rigoler tous les gens qui connaissent tant soit peu ce que signifie la préparation d’une mission si les retombées de votre escapade n’avaient pas été aussi dramatiques. Un chauffeur, un accompagnateur, un traducteur, et vous pensiez que le port de djellabas allait vous faire passer pour des autochtones chez les talibans ?… il y a de quoi faire ruer des chevaux de bois ! Vingt kilomètres…

Et pour aller chercher quoi ou prouver quoi ?

Votre métier pousse certains d’entre vous (notamment les journalistes d’investigation et de terrain) à la recherche d’une promotion individuelle, dans une compétitivité qui vous contraint parfois, afin de décrocher le scoop, à de dangereuses prises de risques. Lorsque cette prise de risques fait courir des risques mortels à des tiers, il est de votre devoir, sinon d’y renoncer, du moins de l’assumer. Et au lieu de vous voir frimer devant les caméras de vos petits camarades, j’aurais apprécié un mea culpa, et je ne suis pas le seul dans ce cas.

Mais un mea culpa pour quoi ?

Qu’alliez-vous donc faire en territoire ennemi, préparés comme des branquignols ? Je crois, moi, que vous pensiez faire ami-ami avec nos ennemis pour décrocher un reportage « vu du côté Talibans ». Et jusqu’où étiez-vous prêts à vous courber pour cela ? Dans tous les cas de figure, aussi penchés que vous avez pu l’être, cela n’a pas été suffisant.
Pour libérer « nos deux compatriotes », la France a engagé des frais, et la partie populiste de mon être trouve cela normal. Mais en général, dans de pareils cas, vous remarquerez que les fauteurs (car il s’agit de fauteurs) ont la décence de remercier leurs sauveurs et de faire profil bas !

Pour vous sortir de votre misérable détention, outre les frais engagés, nous avons été obligés de libérer plusieurs Talibans et de payer une rançon conséquente, nous avons dû négocier avec des chefs ennemis responsables du massacre de nos soldats, et nous avons gêné nos troupes dans leur manœuvres sur un théâtre de guerre. Nous avons détourné des moyens de renseignement destinés à préserver l’action de nos soldats à seule fin de sauver vos vilains petits culs. Peut-être que si ces moyens n’avaient pas été détournés, ils auraient contribué à préserver quelques vies… Cela, on ne le saura jamais.

Le fait est que les Talibans ainsi libérés, pourvus des gros moyens financiers que vous leur avez indirectement fournis, reprendront le combat, et il est malheureusement vraisemblable que certains d’entre eux seront directement à l’origine de la mort de nos soldats ou de celle de nos alliés ; dans tous les cas, ils le seront de manière collective. Que penser dès lors que l’on sait que, comme je vous le disais, vous avez été dûment prévenus des risques courus et que, faisant fi de toutes les mises en garde des autorités militaires, vous êtes partis chercher du sensationnel, histoire de vous faire mousser (c’est toujours mieux que de dire que vous étiez partis présenter votre soutien à la cause des talibans) On peut alors comprendre la réaction humaine de monsieur Guéant, des autorités militaires, de la majorité des familles qui ont des enfants, des pères, des mères risquant risquent leur vie au service de la France, de ceux qui ont souffert dans leur chair, des personnes meurtries et endeuillées et d’un grand nombre de Français qui partagent ce sentiment et cette solidarité, lorsque cette prise de risques est accentuée par la vanité et l’orgueil de deux journalistes à la recherche de sensationnel.

Car si le métier de nos soldats – dont vous passez souvent, voire toujours sous silence l’engagement, le courage et l’abnégation – est de risquer leur vie dans l’accomplissement de leur mission au service de notre pays, c’est-à-dire vous et nous, il n’en demeure pas moins que l’augmentation de ces risques résultant d’un caprice (là encore caprice, cela sonne mieux que collaboration) à de quoi révolter. Alors, si je trouve normal que la France mette tout en œuvre pour libérer nos compatriotes, au nom de vos propres valeurs, de votre propre morale, de la décence que vous avez demandée aux gens révoltés par votre attitude irresponsable, adoptez du moins un profil bas et humble. Mieux encore, disparaissez de la scène médiatique !

Il serait en effet odieux et cynique de voir se pavaner sur les plateaux de télévision deux irresponsables, coupables d’avoir indirectement fourni à nos ennemis les moyens financiers de se réarmer et de renforcer leur troupes. Donner des leçons de civisme est à votre portée, mais la France vous jugera un jour. En attendant, disparaissez de la scène médiatique. Il paraît que les talibans ont touché dix millions d’euros pour votre libération. Quand on sait qu’ils payent 2 000 euros pour chaque tête de nos soldats, de nos enfants, imaginez combien ils peuvent en faire assassiner avec l’argent que vous leur avez obligeamment fait remettre !
Lorsque ma bienveillance m’abandonne, je me surprends à penser que faute de guillotine, votre place devrait être en prison.

Régis
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum