Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

boudin  SEMI  voila  recrutement  musique  Tiens  

Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 26 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Lun 11 Sep 2017 - 11:07
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

DIMANCHE 21 MAI 1978

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DIMANCHE 21 MAI 1978

Message par LUCIEN le Ven 29 Juil 2016 - 18:27

Dimanche 21 mai : les combats se déplacent dans la cité de Manika et au sud de la Vieille Ville.

    Les miliciens mènent des actions désordonnées à l’aide de petits éléments, agissant sans liens apparents les uns avec les autres.

    Le 2e R.E.P. regroupe les 2 200 Européens libérés vers l’aérodrome en même temps que les rescapés sauvés par les Belges. Les paras commandos ont l’ordre d’évacuer tous les Européens. En se répandant dans la ville avec des haut-parleurs pour rassembler la population, leur action provoque une véritable psychose de fuite. Les rescapés sont transportés par des C-130 vers l’aéroport de Kamina d’où ils sont amenés à Bruxelles par huit Boeing de la Sabena.

    Traumatisés, les Européens ne font pas de difficulté pour quitter leur ville par avion sur l’injonction des paras commandos belges qui évacuent tous les médecins, toutes les infirmières, tous les prêtres et toutes les bonnes sœurs.

    La logistique lourde, la logistique sanitaire et les véhicules du 2e R.E.P. commencent à arriver par le pont aérien d’appareils américains Solenzara – Dakar – Lubumbashi – Kolwezi.

    L’ambassadeur André Ross et son épouse Thérèse, accompagnés de M. Colombani, consul de France à Lubumbashi, débarquent à Kolwezi. Ils sont accueillis par les colonels Gras et Erulin. Ils sont accompagnés sur les lieux des massacres. L’ambassadeur de France se tait, impressionné par l’ampleur de la tragédie. M. Colombani essaie, en vain, d’identifier les corps.

    Un peu plus tard, le Président Mobutu vient à son tour et se rend à l’hôtel Impala, tenant à féliciter personnellement tous les officiers français pour leur opération ‘’si intelligemment montée et si brillamment exécutée’’.

    Mais il reste à Kolwezi de nombreux blessés regroupés à l’hôpital local que les pillages ont vidé de ses équipements. Le médecin-commandant Ferret n’a que deux médecins noirs généralistes pour le seconder ; il demande l’autorisation de faire venir son adjoint de Calvi. Le médecin-capitaine Morcillo bondit dans le premier avion.

    Au soir, la ville s’est vidée de toute sa population européenne. Par ailleurs, le 2e R.E.P. a terminé le nettoyage de la cité Manika.

    Le 2e R.E.P. se retrouve seul au milieu d’une ville déserte où il n’y a plus ni eau, ni électricité, ni hôpital, ni ravitaillement, mais où près de 900 cadavres pourrissent au soleil, attendant une sépulture, où une population de 100 000 Africains, très éprouvée, réclame aide et secours.

    La 3e compagnie est regroupée au cercle hippique Le Bridon. Dans le silence qui plane sur Kolwezi déserte, couchés sur les pelouses, les légionnaires récupèrent, en regardant caracoler une soixantaine de chevaux, magnifiques, sauvés par l’adjudant-chef Collette.

    Le capitaine Thomas fait le point de la situation ; il souligne qu’il reste des rebelles autour de Kolwezi. Les prisonniers interrogés et les civils zaïrois expliquent qu’il y a des groupes relativement importants dans un rayon de 10 kilomètres. Dans la nuit, le colonel Erulin, entouré du lieutenant-colonel Bénézit et du capitaine Coevoet prépare ses ordres sur la cité de Kapata.

A partir de la nuit du 21 au 22 mai, les opérations du 2e R.E.P. se décentralisent vers les différentes cités minières.
avatar
LUCIEN
Admin
Admin

PAYS : LUCIEN

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum