Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

voila  recrutement  boudin  musique  Tiens  

Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 18 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Lun 11 Sep 2017 - 11:07
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

JEUDI 25 MAI 1978

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JEUDI 25 MAI 1978

Message par LUCIEN le Ven 29 Juil 2016 - 18:31


Jeudi 25 mai : le régiment effectue sa deuxième opération sur la cité minière de Kapata. La mise en place se fait de nuit, mouvements en véhicules tous feux éteints. Le débarquement des compagnies a lieu à bonne distance de l’objectif, sans aucun bruit. L’approche à pied se fait sur un terrain difficile. Chaque compagnie a son secteur de bouclage.

        La fouille du village commence au lever du jour, maison par maison ; Un homme en civil qui s’enfuit avec un sac est arrêté ; la fouille de son sac de farine permet de récupérer sa carte des F.N.L.C. et une carte zaïroise en règle ; il est emmené au P.C. vers le capitaine Thomas.

        Des éléments légers ouvrent le feu à 30 mètres sur le groupe du sergent Madeiras de Noir 3 puis tentent de prendre la fuite à travers les marais. Le légionnaire Bloch, tireur d’élite, abat un Tigre à 100 mètres ; un M16 est récupéré. Un second rebelle, dont seule la tête est visible dans le marais, reçoit une grenade et disparaît. Les légionnaires réduisent les dernières résistances localisées et apportent leur concours à la population africaine traumatisée.

        Après un assaut sans aucune perte, les légionnaires dénombrent six Katangais sur le terrain ; avant de s’enfuir, les rebelles ont immergé leurs armes et les légionnaires repêchent deux canons sans recul, deux mortiers et soixante armes automatiques. Ils font deux prisonniers, pour la première fois. ‘’Jusqu’à présent, constate le colonel Erulin, ils se battaient jusqu’au bout’’.

        Le train de la Croix-Rouge parti de Lubumbashi il y a 2 jours, arrive à Kolwezi ; la voie ferrée a été sabotée par les rebelles et il a fallu la réparer au fur et à mesure. Il amène les fossoyeurs et il transporte des vivres et des médicaments. Le convoi, protégé par des soldats zaïrois, arbore un immense drapeau blanc frappé d’une croix rouge. Les hommes de la Croix-Rouge, en blouses blanches et masques prophylactiques, vont ramasser les cadavres au bulldozer pour les enterrer en vrac, Africains et Européens mélangés. Aucun espoir de les identifier.
avatar
LUCIEN
Admin
Admin

PAYS : LUCIEN

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum