Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» REJOIGNEZ NOUS
Mar 3 Oct 2017 - 10:08 par Admin

» LEGIONNAIRE UN JOUR - LEGIONNAIRE TOUJOURS
Mer 2 Aoû 2017 - 18:29 par Admin

» LE TATOUAGE A LA LEGION ETRANGERE
Dim 16 Juil 2017 - 9:49 par Admin

» CHAMPIONAT DE FRANCE DE NATATION
Mar 4 Juil 2017 - 15:36 par Admin

» Régiments et unités composant la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 15:32 par Admin

» Championnat de France de cross militaire
Mar 4 Juil 2017 - 15:23 par Admin

» REMISE DES KEPIS BLANCS A AURIOL
Mar 4 Juil 2017 - 15:17 par Admin

» Remise de képis blancs pour les jeunes légionnaires
Mar 4 Juil 2017 - 15:00 par Admin

»  la 6e compagnie de réserve du 4e RE.
Mar 4 Juil 2017 - 14:55 par Admin

» Le 4e régiment étranger recrute des réservistes en Lauragais
Mar 4 Juil 2017 - 14:52 par Admin

» "Nouvelle histoire de la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:50 par Admin

» Inauguration de la stèle para au monument de CAMERONE à Agde.
Mar 4 Juil 2017 - 14:48 par Admin

» Cheyenne Carron présente son film «A jamais fidèle» à la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:37 par Admin

» La Légion et les "Gaulois "
Mar 4 Juil 2017 - 14:35 par Admin

» Bienvenue au HK 416 F
Mar 4 Juil 2017 - 14:33 par Admin

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Lun 11 Sep 2017 - 11:07
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

POINT AU 19 MAI 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

POINT AU 19 MAI 2016

Message par Admin le Mar 2 Aoû 2016 - 18:58

Point de situation du 19 mai 2016

Mise à jour : 23/05/2016 14:53
Point de situation des opérations du 19 mai 2016

Barkhane : point de situation DANS LA BANDE SAHELO-SAHARIENNE (bss)
Hier en fin d’après-midi, un convoi logistique de la MINUSMA a été attaqué par des GAT (groupes armés terroristes) dans la région d’Aguelhok au nord du Mali. L’attaque a fait 5 morts et trois blessés dans les rangs de la MINUSMA. Sur demande de la MINUSMA, la force Barkhane a dépêché sur place, un Puma médicalisé (Puma EVS - évacuation sanitaire) et un Caracal, ainsi qu’un détachement armé pour évacuer les blessés et sécuriser la zone. Les blessés ont été conduits vers le Rôle 2 (poste médical du service de santé des armées) de Tessalit où ils ont été pris en charge par l’équipe médicale de la force. Ils ont été confiés ce matin à la MINUSMA.
Cet épisode vient rappeler la sensibilité de la zone nord du Mali. La Force Barkhane y mène actuellement des opérations pour réduire leur capacité de nuisance des GAT.
ACTIVITES DE LA FORCE BARKHANE
Focus sur une opération de contrôle de zone à Abéïbara :
Depuis le 5 mai 2016, la force Barkhane conduit une opération de contrôle de zone dans la région d’Abéïbara. L’objectif de l’opération est de renforcer la sécurité de la zone et s’assurer que les GAT sont privés de liberté d’action. Cette localité se situe à environ 200 kilomètres de Kidal, ce qui représente 6 à 8 heures de mouvement par voie routière.
La mise en place de ce contrôle de zone s’est déroulée en trois phases :

  • une phase de renseignement, à travers la mise en œuvre des différents capteurs dont dispose la force Barkhane 
  • une manœuvre aéromobile, avec la mise en place d’un détachement de surveillance depuis Tessalit ;
  • l’engagement par voie routière, à partir du 5 mai, d’un sous groupement tactique qui a entamé son mouvement depuis Kidal. Durant sa progression, cet élément a bénéficié de l’appui des aéronefs de la force Barkhane, ainsi que des hélicoptères du sous-groupement aéromobile.

Cette manœuvre illustre la complémentarité des moyens engagés par la force Barkhane au cours de ses opérations.
Les premières fouilles effectuées autour d’Abéïbara ont permis de mettre à jour une cache servant de dépôt logistique aux groupes armés terroristes (présence de munitions, mais aussi de vivres et de carburant). Dans les jours suivants, la zone de reconnaissance a été étendue à une vingtaine de kilomètres au nord d’Abéïbara.
Le déploiement de ce sous-groupement tactique s’inscrit dans la continuité des opérations menées au nord du Mali au cours des dernières semaines, principalement dans la région de Kidal.
Barkhane : l’action des forces partenaires
Les Forces armées maliennes (FAMa) continuent d’exploiter les avantages tirés de l’opération Ossau (mars 2016), qui leur ont permis de se déployer dans le Gourma et dans la région d’Ansongo-Ménaka pour en assurer le contrôle dans la durée. Elles conduisent désormais leurs propres opérations de contrôle de cette zone, en autonomie, tout en pouvant compter sur l’appui de la force Barkhane.
La dernière opération des FAMa s’est déroulée du 8 au 14 mai 2016 dans le secteur d’In Tillit au sud de Gao.
La fréquence de ces opérations permet de maintenir la pression sur les GAT et de créer un climat favorable à la poursuite du processus de paix.
Barkhane : bilan aérien
Du 10 au 17 mai 2016, la composante aérienne de la force Barkhane a réalisé 92 sorties, dont 13 sorties Chasse19 sorties de recueil de renseignement et 60 sorties de transports
Chammal : point de situation sur l’Irak et la syrie
La situation militaire est restée globalement stable au cours de la semaine.
En Irak, les forces gouvernementales (forces de sécurité irakienne – FSI) ont poursuivi leur avancée dans les vallées du Tigre, mais surtout de l’Euphrate. Daech reste sur la défensive malgré des actions localisées. L’effort du groupe terroriste se concentre toujours sur la région de Mossoul.

  • Dans la vallée du Tigre, les Forces de sécurité irakiennes (FSI) sont toujours engagées dans la prise du verrou de Qayyarah. La semaine dernière les FSI ont repris la ville de Kabruk, à l’est de Qayyarah. La progression est lente du fait de la résistance opposée par Daech qui défend cette zone permettant de contrôler les axes conduisant vers Mossoul.
  • Dans la vallée de l’Euphrate, les FSI poursuivent les opérations de contrôle des rives du fleuve. La progression est régulière, malgré la présence d’un grand nombre d’engins explosifs improvisés (IED). La ville de Jubbah a ainsi été libérée le 13 mai.
  • Les FSI, avec le soutien de la coalition, ont lancé une opération en direction de Rutbah, à l’ouest de l’Irak. Placée à proximité des frontières jordanienne et saoudienne, cette ville se situe sur un axe permettant de relier la Syrie à l’Irak. Pour Daech, elle constitue un Hub logistique, notamment dans la fabrication d’IED.

En Syrie, les frappes restent dirigées contre les unités combattantes, les centres de commandement et les capacités logistiques de Daech.
La stratégie d’érosion et de désarticulation du système Daech fonctionne. Pour autant, Daech conserve une capacité de réaction indirecte ou localisée :

  • la semaine dernière, la capitale irakienne a ainsi été la cible d’une vague d’attentats qui a frappé et causé la mort de près de 150 personnes. Par ces actions, Daech cherche très vraisemblablement à peser indirectement sur l’emploi des forces irakiennes, en contraignant le gouvernement à les maintenir dans la capitale pour en assurer la sécurité.
  • Daesh conserve par ailleurs une capacité de conduire des offensives localisées. Le 12 mai, dans la région de Ramadi, l’organisation a ainsi lancé une attaque regroupant environ 200 hommes qui ont été appuyés par l’emploi de nombreux véhicules blindés chargés d’explosifs. Cette offensive s’est soldée par un échec. Elle a été repoussée par la 10e division irakienne, avec l’appui aérien de la coalition.


ACTIVITES DE LA FORCE CHAMMAL
Du 11 au 17 mai 2016, les aéronefs de l’opération Chammal ont poursuivi leurs missions aériennes contre Daech en réalisant 45 sorties dont 40 de bombardement, 2 de recueil de renseignement et 3 de contrôle de l’espace aérien. Au total 15 frappes ont détruit 22 objectifs de Daech.
Cette semaine, l’effort de la force Chammal a porté sur les missions d’appui au profit des forces irakiennes engagées au sol contre Daech. Ces frappes ont principalement été dirigées dans les secteurs où le groupe terroriste s’est installé en défense ferme, ainsi que dans les secteurs où il a tenté de lancer des offensives contre les forces irakiennes.
14 frappes d’appui au sol ont été réalisées en Irak au cours de la semaine
La force Chammal a réalisé des missions d’appui au sol (Close Air Support) en soutien des forces de sécurité irakiennes dans les secteurs de Mossoul, Ramadi et Falloujah.
1 frappe planifiée a été conduite en Irak
Le 13 mai une patrouille de 2 Mirage 2000D, accompagnée d’aéronefs de la coalition, a conduit un raid dans la région de Rutbah contre un site tenu par des combattants de Daech et servant également de stockage d’armement.

SANGARIS : Point de situation en RCA
Compte tenu du succès de l’opération et conformément aux annonces du président de la République, la force Sangaris poursuit sa réarticulation. En un peu plus de deux ans, l’engagement des forces françaises aura en effet permis à la Centrafrique de passer d’une situation de chaos à une phase de stabilisation.
À ce jour, 650 militaires sont encore déployés en Centrafrique. Cet effectif continuera cependant à diminuer. À terme, lors de la fin de l’opération Sangaris, des militaires français resteront toutefois présents aux côtés des Centrafricains, principalement à travers une participation aux différentes missions internationales (ONU et UE).
La force Sangaris assure maintenant le rôle de force de réserve tactique au profit des Casques bleus, dont l’objectif est d’accompagner les forces africaines dans la résolution des causes profondes de la crise.
La force Sangaris réarticule son dispositif en fonction de cette nouvelle posture.

  • Le 23 avril 2016, la force Sangaris a cédé la plateforme relais de Sibut aux autorités centrafricaines pour se recentrer sur la ville de Bangui.
  • Le 3 mai 2016, la force Sangaris a désengagé l’un de ses sous-groupements tactiques interarmes qui a rejoint la base opérationnelle avancée d’Abidjan (FFCI). Cette unité appartient désormais au « vivier » des forces prépositionnées qui sont susceptibles de constituer une force de réaction permettant de conduire une opération dans l’urgence.
  • Le 15 mai 2016, deux Puma et deux Tigre de la force Sangaris ont rejoint la France. La MINUSCA assure désormais de façon autonome les missions aéromobiles (transport et appui feu) au profit des forces internationales. Au total, la MINUSCA dispose de 11 hélicoptères, dont deux MI35, 6 MI17 et 3 MI8. La force Sangaris, avec son hélicoptère Fennec, dispose toujours d’une capacité héliportée.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum