Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» REJOIGNEZ NOUS
Mar 3 Oct 2017 - 10:08 par Admin

» LEGIONNAIRE UN JOUR - LEGIONNAIRE TOUJOURS
Mer 2 Aoû 2017 - 18:29 par Admin

» LE TATOUAGE A LA LEGION ETRANGERE
Dim 16 Juil 2017 - 9:49 par Admin

» CHAMPIONAT DE FRANCE DE NATATION
Mar 4 Juil 2017 - 15:36 par Admin

» Régiments et unités composant la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 15:32 par Admin

» Championnat de France de cross militaire
Mar 4 Juil 2017 - 15:23 par Admin

» REMISE DES KEPIS BLANCS A AURIOL
Mar 4 Juil 2017 - 15:17 par Admin

» Remise de képis blancs pour les jeunes légionnaires
Mar 4 Juil 2017 - 15:00 par Admin

»  la 6e compagnie de réserve du 4e RE.
Mar 4 Juil 2017 - 14:55 par Admin

» Le 4e régiment étranger recrute des réservistes en Lauragais
Mar 4 Juil 2017 - 14:52 par Admin

» "Nouvelle histoire de la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:50 par Admin

» Inauguration de la stèle para au monument de CAMERONE à Agde.
Mar 4 Juil 2017 - 14:48 par Admin

» Cheyenne Carron présente son film «A jamais fidèle» à la Légion étrangère
Mar 4 Juil 2017 - 14:37 par Admin

» La Légion et les "Gaulois "
Mar 4 Juil 2017 - 14:35 par Admin

» Bienvenue au HK 416 F
Mar 4 Juil 2017 - 14:33 par Admin

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Lun 11 Sep 2017 - 11:07
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

POINT AU 12 MAI 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

POINT AU 12 MAI 2016

Message par Admin le Mar 2 Aoû 2016 - 19:03

Point de situation du 12 mai 2016

Mise à jour : 17/05/2016 15:35
Point de situation des opérations du 12 mai 2016

Barkhane : point de situation DANS LA BANDE SAHELO-SAHARIENNE (bss)
Dans la BSS, la situation sécuritaire reste sous contrôle des forces partenaires.
Au Mali, les FAMa confirment leur capacité à gérer de façon autonome la situation sécuritaire au Sud de la boucle du Niger et dans les zones frontalières. Cela se vérifie en particulier dans la région du Gourma, mais également en matière de lutte anti-terroriste puisqu’elles ont enregistré plusieurs succès et, en particulier, le 5 mai où le numéro deux du groupe terroriste Ansar Dine du Sud, Yacouba Touré, a été arrêté à la périphérie de Bamako.
S’agissant de la communauté internationale, les actions lancées en 2013 pour appuyer la restauration de l’appareil de défense des forces armées maliennes ont franchi depuis peu une nouvelle étape. Le 8egroupement tactique interarmées du centre EUTM a terminé sa formation le 6 mai. Il s’agit de la dernière unité formée à Koulikoro. Pour les FAMa, l’instruction des unités se poursuivra désormais de manière décentralisée, avec la mise en place des combined mobile advisory and training team.
Durant la période, le processus de sortie de crise au Nord du pays a connu une avancée puisqu’un forum a rassemblé à Ménaka, les 29 et 30 avril derniers, des représentants de l’État malien, des autorités traditionnelles, des groupes armés signataires, ainsi que les forces internationales.
ACTIVITES DE LA FORCE BARKHANE
L’action de la force Barkhane ne peut être appréhendée que sur le temps long. Vouloir comparer la campagne de Barkhaneavec le tempo ou les succès d’une opération de type Servaln’a que peu de sens.
Les actions de la force Barkhane reposent sur 2 piliers : la lutte contre les GAT (groupes armés terroristes) et la mise en mouvement des forces partenaires.
1er volet : la mise en mouvement des forces partenaires
Ce volet se traduit essentiellement par des opérations bilatérales et multilatérales avec un effort sur le contrôle des frontières et des zones sensibles. Il se concrétise au quotidien au travers des missions des Détachements de liaison et assistance opérationnelle (DLAO), ainsi que des opérations transfrontalières.
Ainsi, en 2015, la force a participé à :
 près de 360 patrouilles conjointes ;
 37 opérations multipartites majeuresavec les forces des pays partenaires.
En 2016 :
 environ 131 patrouilles conjointes (une par jour en moyenne) ont été menées par les DLAO;
 près de 9 opérationsmultipartites à ce jour, dont 7 opérations bipartites et 2 opérations transfrontalières.
Au mois d’avril 2016 :
 Opération Pralognan, au Mali : les 4 et 5 avril, le DLAO 4 de Tombouctou a eu pour mission d’appuyer les soldats maliens du 52e régiment mixte dans leur opération de reconnaissance et de fouille dans la région de Farach. Cette région sert de zone d’approvisionnement et de transit aux GAT, qui mènent des actions de prédation sur les habitants et tentent de faire peser un climat d’insécurité.
 Opération Iraty, au Mali : depuis le 10 avril 2016, la force Barkhaneappuie les FAMa dans leurs opérations de contrôle zone, dans les régions de Tombouctou et d’Ansongo-Ménaka. En se déployant de façon permanente sur le terrain, ils entretiennent la dynamique créée par l’opération Ossauet maintiennent la pression sur les GAT.
 Opération Scorpion 8, au Niger : du 20 au 26 avril 2016, la force Barkhane a participé à une opération de contrôle de zone en appui des forces armées nigériennes (FAN), à environ 140 km au nord-est de Madama. Cette opération a permis de marquer la présence de la force dans la zone frontalière nigéro-libyenne et de surveiller les flux transitant par la passe de Toummo.
2ème volet : la lutte contre les GAT
Il s’agit d’exercer une pression constante pour interdire aux GAT de reconstituer un sanctuaire terroriste au nord de la BSS. 
Depuis janvier 2016, Barkhane a mené 5 opérations en autonome, en combinant les actions aériennes et terrestres et en variant les modes d’action.
 Opération Floréal, au Mali : du 10 au 21 avril 2016, la force Barkhane a mené l’opération de contrôle de zone dans la région de Kidal, afin d’accentuer la pression sur les GAT et leur interdire toute liberté d’action. Cette opération a mobilisé sur le terrain plus de 300 soldats.
 Opération Nivose, au Mali : Du 19 au 24 avril 2016, la force Barkhanea mené une opération de contrôle de zone entre Tessalit et Aguelhok. Environ 150 soldats de la force Barkhane ont été mobilisés sur le terrain.
 Soucieuse de soutenir l’accord de paix et réconciliation, la force Barkhane a déployé un Sous-groupement tactique désert (SGTD) à Kidal depuis le 28 février 2016.
- Ce SGTD alterne des patrouilles en ville et des actions en périphérie et au large, de jour comme de nuit, en coordination avec la MINUSMA.
- Ce contrôle de zone a été étendu à la région d’Abéïbara depuis le 1ermai avec l’engagement d’un sous groupement supplémentaire.
- Environ 400 soldats de la force Barkhane sont actuellement mobilisés sur le terrain dans cette opération.
Bilan de l’activité aérienne
Du 03 au 10 mai 2016, la composante aérienne de la force Barkhane a réalisé 53 sorties, dont 5 sorties Chasse14 sorties de recueil de renseignement et 34 sorties de transports.
Chammal : point de situation au levant
En Irak, la situation militaire reste globalement stable. Daech est sur la défensive et concentre ses moyens sur la région de Mossoul. Les forces irakiennes poursuivent leur avancée dans les vallées du Tigre et de l’Euphrate.
 Dans la vallée du Tigre, les Forces de sécurité irakiennes (FSI) sont toujours engagées dans la prise du verrou de Qayyarah. Elles progressent lentement face à une âpre défense de Daech.
 Dans la vallée de l’Euphrate, la ville de Hit a été reprise par les FSI.
 La réduction de poches de résistance adverses a permis de rétablir la liberté de circulation entre les villes d’Haditha et de Ramadi. 
 Dans le même temps les FSI ont lancé l’opération visant à reconquérir la ville de Falloujah.
En Syrie, les frappes restent dirigées contre les unités combattantes, les centres de commandement et les capacités logistiques de Daech. Il s’agit donc de détruire les capacités de fonctionnement du système que représente le groupe terroriste.
Les résultats de la coalition sont significatifs : Daech n’a plus la liberté de mouvement nécessaire pour reprendre le dessus, ni basculer ses forces entre l’Irak et la Syrie.
Cependant, Daech conserve une capacité de résistance. Les forces du groupe terroriste se sont ainsi installées en défense ferme de certains points, comme Fallouja et les abords est de Qayyarah en Irak, ou encore les faubourgs de Deir ez Zor, ou le sud de Shadadi, en Syrie. La situation indique donc que le combat pourrait être encore long.

ACTIVITES DE LA FORCE CHAMMAL
Depuis le 04 mai 2016, la composante aérienne de l’opération Chammala réalisé 63 sorties dont 54 de bombardement et 9 de recueil de renseignement. Elles ont permis la réalisation de 17 frappes, aboutissant à la destruction de 37 objectifs.
Cette semaine la force Chammala fait porter son effort sur l’appui des troupes au sol. Dans la région de Falloujah, le 5 mai, les avions français ont frappé à quatre reprises et en quelques heures des positions de défense de Daechqui bloquaient l’avancée des FSI. Dans le même temps, la France a conduit 2 frappes planifiées :
 le 3 mai, une patrouille de 2 Mirage 2000D a réalisé un raid dans la région de Mossoul contre un poste de commandement militaire de l’organisation terroriste.
 le 9 mai, une patrouille de 2 Mirage 2000D a frappé près de Kirkuk un site de dépôt de munitions et d’atelier pour assembler des véhicules piégés.
Intensification des actions de formation des FSI
La planification de ces formations vise à s’adapter aux besoins des unités irakiennes, à leurs contraintes et objectifs opérationnels.
Du 23 au 27 avril, un détachement de la Task Force Monsabert a détaché des instructeurs dans un du camp de la coalition situé à l’est de Bagdad, pour compléter la formation de soldats irakiens au maniement de fusils d’assaut avant leur engagement sur la ligne de front dans les jours suivants.
De même, du 20 avril au 5 mai, dans le camp Taji, au nord de Bagdad, des instructeurs de la Task Force Narvik ont conduit un stage de formation de tireurs d’élite.

Territoire national : LUTTE CONTRE L’ORPAILLAGE ILLEGAL
Pilotée par le préfet de la région Guyane et le procureur de la République, la lutte contre l’orpaillage illégal est conduite conjointement par les FAG, les forces de gendarmerie, les autres services de l’Etat (PAF, ONF, DEAL, Douane) et le parc amazonien de Guyane (PAG).
Les FAG jouent un rôle moteur dans une stratégie qui porte ses fruits.
Ainsi, entre mars 2015 et mars 2016, l’estimation du nombre de la population d’orpailleurs illégaux a chuté de 30 % : ils étaient 5000 en mars 2015 contre 3300 en avril 2016.
La dynamique excellente initiée au deuxième semestre 2015 a conduit à la réduction de près de 20% du nombre de sites d’orpaillage durant le 1er trimestre 2016 : ils étaient 220 sites actifs en décembre 2015 contre 180 en mars 2016.
Ces résultats sont liés de deux grandes évolutions :
D’abord, la répartition géographique de l’orpaillage est désormais bien maîtrisée : les opérations d’envergure réalisées depuis le mois d’octobre 2014 ont notamment permis de mieux comprendre la physionomie et la répartition géographique de l’orpaillage illégal.
Ensuite, les FAG utilisent un panel de modes d’action évolutifs, qui vise à les rendre imprédictibles et à surprendre les Garimpeiros dont les méthodes évoluent très vite. L’objectif est de priver les orpailleurs illégaux de leur liberté d’action.
Il convient de rajouter à ce dispositif les actions conduites dans le domaine des relations internationales avec, en particulier, un volet de coopération militaire de plus en plus marqué avec le Brésil.

OPERATION KORBO II
Conduite depuis le 1erjanvier jusqu’au 1ermai 2016, l’opération Korbo II avait pour objectif :
 de contrôler les principaux axes logistiques, en particulier fluviaux ;
 d’engager des actions sur les secteurs clés du terrain en vue de contenir toute remontée significative de l’orpaillage illégal.
Cette opération a combiné des actions permanentes sur le terrain et des interventions ponctuelles ciblées :
 mise en place de 10 postes opérationnels avancés temporairessur les zones aurifères les plus actives ;
 conduite de 3 opérations majeures qui ont permis la destruction de 43 puits d’extraction ;
 plus de 7 actions tactiques conduites au quotidien;
 conduite de 42 opérations aériennes avec la mise en place de deux sous-groupements aéromobiles.
Au total 320 hommes et femmes des FAG, ainsi que 120 gendarmes, ont été mobilisés au quotidien dans cette opération. Les 1 265 jours d’activités ont permis la destruction de 357 chantiers, 94 sites primaires et 565 campements.
Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum