Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 80 le Mer 5 Oct 2016 - 18:53
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

ENTRAINEMENT DE LA 13° D.B.L.E. / LARZAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ENTRAINEMENT DE LA 13° D.B.L.E. / LARZAC

Message par Admin le Ven 5 Aoû 2016 - 18:54

Larzac : au cœur de l'entraînement de la Légion étrangère




Avant le défilé du 14 Juillet sur les Champs Élysées à Paris, auquel la Légion participe chaque année, les jeunes militaires répètent les techniques de combat.


L a 13e demi-brigade, qui a pris ses quartiers à La Cavalerie le 29 juin, s'entraîne au combat sur le plateau du Larzac.


Ils avancent par trois, casques et gants de boxe, entre les pins de leur base sur le plateau du Larzac. Quand un instructeur jouant les agresseurs surgit de derrière un tronc, les trois légionnaires tentent de le raisonner, puis se jettent sur lui. Quelques semaines avant leur premier déploiement dans le cadre de l'opération Sentinelle, les jeunes soldats de la 13e demi-brigade de la mythique Légion étrangère, vedette habituelle du défilé du 14 juillet, qui a pris ses quartiers à La Cavalerie (Aveyron) le 29 juin (lire ci-dessous), apprennent à n'utiliser leurs armes qu'en dernier recours.



Fixé sur un arbre, un panneau : "Atelier défensif - Individu menaçant." Marek, un colosse polonais de 26 ans, boxeur amateur de bon niveau, caparaçonné de plastique, joue le "black man".



Une unité à l’histoire prestigieuse

Créée en 1940 sur le camp du Larzac, la “13” fait partie des unités prestigieuses de l’Armée française. Elle s’est illustrée en Norvège, avec la prise de Narvik, et a constitué pendant la Seconde Guerre mondiale le noyau des Forces françaises libres à Londres. De 1941 à 1944, elle a combattu l’armée allemande en Afrique, notamment à Bir-Hakeim et El-Alamein. Elle a ensuite débarqué en Provence et fait toute la campagne de France, jusqu’à la libération de Colmar. Elle a compté dans ses rangs 96 des 1038 compagnons de la Libération. Elle a ensuite été engagée en Indochine et en Algérie. La 13 a ensuite été basée, de 1962 à 2011, à Djibouti puis aux Émirats Arabes Unis.
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ENTRAINEMENT DE LA 13° D.B.L.E. / LARZAC

Message par Admin le Ven 5 Aoû 2016 - 18:55

- "Qu'est ce que vous faites là ? C'est mon quartier ici ! Cassez-vous !"
- "Monsieur, calmez-vous", rétorque Andreï, légionnaire kazakh de 26 ans, dans son français de débutant.
- "Allez ! Maîtrisez-le ! Prenez le contrôle. Au sol ! Au sol !", ordonne le sergent-chef Schneider, qui commande l'exercice.

Les hommes "mis en fatigue"

Selon les règles en vigueur, ces militaires ne sont autorisés à ne révéler que leur prénom. Un le prend aux jambes, les deux autres aux épaules, encaissent quelques gnons. En trois secondes, Marek est plaqué au sol, les mains dans le dos. Deux légionnaires le maintiennent, le troisième se relève, fait deux pas en arrière, surveille les abords. Avant d'affronter le "black man", les légionnaires ont été "mis en fatigue", selon le jargon militaire, en portant des sacs de sable, poussant une jeep en montée, frappant avec poings et pieds dans des boucliers matelassés tenus par des camarades.

"L'objectif est de ne pas utiliser vos armes"

"Ils doivent être fatigués car en situation réelle ils devront savoir riposter de façon appropriée et proportionnée, même s'ils sont fatigués", explique le chef Schneider. L'exercice fini, il se tourne vers ses hommes : "Face à un forcené, un homme agressif, l'objectif est de ne pas utiliser vos armes. Si lui-même n'est pas armé, vous devez le neutraliser à mains nues. Et toujours à trois." Lors des patrouilles Sentinelle, les légionnaires, comme tous les soldats mobilisés, portent à la ceinture un pistolet automatique et dans les mains leur fusil d'assaut Famas, porté en position dite de "patrouille basse", c'est-à-dire canon vers le sol.

Entraînés à d'abord repérer la menace

"On va éviter au maximum l'usage du feu, poursuit le sergent-chef. Sauf en cas d'agresseur armé, menaçant, c'est-à-dire un danger immédiat pour vous-même ou pour autrui. Même si on vous attaque avec un couteau ou un cutter, vous ne devez pas tirer." Meto, légionnaire moldave de 21 ans aux yeux d'un vert plus clair que le maquillage camouflage de son visage, s'entraîne à interpeller, dans son français hésitant, un éventuel assaillant : "Monsieur, pourquoi vous nerveux ? Vous calmer..." S'ils sont pris à partie, les soldats sont entraînés à d'abord repérer la menace, puis tenter de parlementer, puis, si l'agresseur continue d'avancer et approche à moins de deux mètres, à le plaquer au sol.

En plein entraînement.
avatar
Admin
Admin
Admin

PSEUDO : RAFFALLI CALVI
PAYS : FRANCE / CORSE
Masculin Age : 71

http://www.legion-etrangere-recrute.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum